Voyage : le Japon sans gluten – magasins et marchés de Tokyo et Kyoto

Manger sans gluten une fois sur place

Le petit déjeuner n’a jamais été un problème, j’avais mes gâteaux sans gluten et il y avait du thé / café / bouilloire dans chaque chambre. Dans certains hôtels, le petit déjeuner buffet était inclus, mais il y avait peu de choix sans gluten (omelette, riz blanc et fruits uniquement, en sans gluten).

Pour les petits creux de la journée, j’avais emporté un petit stock de barres de céréales et de biscuits sans gluten.
A Tokyo, nous avons beaucoup mangé dehors.
A Kyoto, les endroits pour manger sans gluten étant restreints, nous avons préparé pas mal de repas dans la chambre équipée de cuisine (omelettes, pâtes sans gluten de France, riz…).

Les japonais parlent peu anglais. Il est nécessaire de connaître quelques phrases en japonais. Nous avions le guide papier Harraps « Parler le japonais en voyage » qui nous a bien aidé pour nous exprimer (quelques mots par ci par là !), par contre pour la traduction nous utilisions avec nos smartphones l’application « traduction » de Google (vraiment pratique avec le wifi gratuit ! Il suffisait de prendre en photo les caractères japonais et le téléphone les traduisait en français ; ou bien d’écrire un mot en français et le téléphone le prononçait en japonais).




Spécialités sans gluten

Dans les épiceries (combini ou 7-eleven )

Le Japon regorge de petites épiceries où il est facile d’emporter à grignoter ou de prendre des plats tout prêts et chauds. Après, soyons honnêtes, lorsque je n’arrivais pas à déchiffrer l’étiquette, j’ai joué la carte de la sécurité et j’ai pris uniquement ce dont j’étais sûre !

De nombreux plats tout prêts étaient à base de pâtes en sauce (donc gluten), et par ailleurs presque tout contient de la sauce soja ou du blé. Mais voici quelques produits sans gluten que j’ai achetés sur place :

  • On trouve partout les barres de céréales de la marque SoyJoy (www.soyjoy.fr) sans gluten, à base de farine de soja cranberry_soyjoy-sansgluten
    (Les ingrédients sont : Sucre, Soja entier moulu, Canneberges séchées, Beurre, Oeufs, Maltodextrine, Sel, Arômes naturels.)
    C’est assez bon, j’ai testé chocolat, myrtille et cacahuète. Entre 135kcal et 144kcal la barre, pratique, à glisser dans le sac.
  • Sashimis frais (je n’ai pas mangé de sushi au Japon à cause de la présence possible de gluten dans le riz à sushi…)
  • Fruits et légumes : les fruits frais sont excessivement chers (environ 3€ le pamplemousse ou la pomme), cependant on peut prendre une barquette de salade de fruits frais (ananas, raisin, pastèque) pour le même prix. Au niveau des légumes, nous avons acheté des edamame surgelés (fèves de soja cuits, souvent mangées à l’apéritif), et du maïs.
  • De quoi faire de sandwichs / pique niques : charcuterie (jambon blanc, bacon), boites de thon ou de maquereau, chips, fromage en tranche (pour cela, j’ai lu les étiquettes d’allergènes)
  • Glaces Häagen-Dazs, pratique pour se rafraîchir
  • En plat tout prêt, j’ai trouvé du riz blanc nature déjà cuit et chaud, ce qui m’a bien dépanné.

Certaines marques indiquent la présence d’allergènes sur leurs produits sous forme de tableau relativement facile à déchiffrer quand on a repéré le signe correspondant à « gluten ».


nagatanien-anglaisLa marque Nagatanien 永谷園  par exemple indique les allergènes de ses produits sur son site web (en anglais).

Il existe aussi des supermarchés où l’on peut trouver des produits sans gluten : notamment chez National Azabu (4-5-2 Minami Azabu, Minato-Ku à Tokyo) ou encore Nissin World Delicatessen (2-34-2, Higashi-Azabu, Minato-Ku à Tokyo).

magasin-japon1magasin-japon4Supérette à Kawagushiko   



Les halles et marchés couverts

Le Japon est le pays de la nourriture, il y en a partout ! Le marché au poisson et le marché aux fruits et légumes de Tsukiji à Tokyo sont incroyables.

TOKYO TsukijiTOKYO Tsukiji2marché de Tsukiji à Tokyo

Les rues marchandes de Tokyo (Ameya Yokocho (quartier de Ueno), Nakamise (quartier Asakusa) et de Kyoto (galerie Teramachi, marché Nishiki) donnent très envie mais difficile de communiquer avec les vendeurs… On y trouve des tas de choses, beaucoup avec gluten (fritures, gâteaux, sucreries…) mais aussi du concombre japonais, du thé, des pamplemousses, des fruits de mer (poulpes marinés)…

Nishiki2Nishiki3Nishiki4Nishiki5marché Nishiki à Kyoto

Dans les restaurants

Les restaurants ont quasiment tous en vitrines des moulages hyper réalistes de leurs plats, ce qui aide à se diriger vers ce que l’on peut manger ! En plus, étonnamment, lorsque le plat arrive dans notre assiette, il est identique au moulage, pas de surprise !

Certains restaurants (la plupart) ont des menus traduits en anglais (caractères latins). Le problème, c’est que parfois ça ne nous aide pas car on ne connaît pas cette spécialité 🙂 Exemple : « Yukke », qui est en fait un tartare de thon et d’avocat. (Imaginez le japonais qui voit le mot cassoulet traduit dans sa langue… Cela ne l’aide pas à savoir ce qu’est le cassoulet)

Comme il faisait chaud, j’ai surtout visé les salades composées aux fruits de mer (crevettes, crabe…), les plats de légumes vapeur ou au four (épinards, maïs, edamame…), les crudités (radis japonais, concombre japonais, …), du riz blanc nature.
Les serveurs sont très agréables, font des efforts pour répondre à votre demande, et viennent vérifier plusieurs fois si le plat vous convient. J’ai toujours bien demandé sans sauce soja ou sans sauce tout court et notre plat arrive « nature ». Certains restaurateurs parlent quelques mots d’anglais, mais dans la plupart des cas il s’agira de montrer le plat souhaité sur la carte en hochant la tête…

<== lire l’article précédent
Le Japon sans gluten : préparatifs, spécialités, phrases utiles, vol

 

==> lire l’article suivant
Le Japon sans gluten : adresses de restaurants

 

Une réflexion sur “Voyage : le Japon sans gluten – magasins et marchés de Tokyo et Kyoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *